17 mai, par Anne Lamer, Aurélie Heuveline

Favoriser la coopération entre élèves

Le dispositif Cl@ssinnov

Lycée Louis Armand (Eaubonne)

e-éducation Lycée Département du Val d’Oise Bassin d’Enghien


Depuis 2015, le lycée Louis Armand situé à Eaubonne (95) a mis en place un dispositif intitulé Cl@ssinnov. Il vise à lutter contre le décrochage scolaire en redonnant du sens aux apprentissages et en améliorant le bien-être des élèves au lycée.

Ouvert sur les trois niveaux, ce dispositif promeut la mise en œuvre d’une pédagogie ouverte, hybride et créative, dans un espace classe permettant de multiples scenarios pédagogiques grâce à un mobilier entièrement mobile. Le numérique est au service de la réussite des élèves : la mise en place d’un portfolio, d’un fil de discussion et d’un blog permet de décloisonner les temps d’apprentissage et de favoriser l’entraide, dans et hors de la classe.

Des salles de classe attitrées

Ce projet a démarré début 2015 avec la « seconde innovante ». Les élèves ont choisi le thème et la décoration de la salle dédiée à cette classe, ce qui renforce leur appropriation du lieu. C’est le thème de la nature qui a été retenu. Une flotte de tablettes a été mise à disposition.

Le dispositif compte à ce jour une autre salle, contiguë à la première et destinée à la première S coopérative. Une troisième ouvrira à la rentrée 2018-2019, pour accueillir les élèves de la nouvelle seconde coopérative.
L’aménagement présenté ici est celui de la salle réservée aux Terminales S constituée d’élèves ayant participé à la mise en œuvre de ce projet dès 2015.

CL@SSINOV
par Dane de l’académie de Versailles

Une pédagogie de la coopération inscrite au cœur du dispositif

Le conseil d’élèves est un des moments-clés pour favoriser la cohésion et la réussite du groupe-classe. Les élèves expriment leurs questionnements et leurs difficultés, font des propositions, échangent entre eux et avec leurs enseignants.

Lycée Louis Armand - Eaubonne (95)

L’espace classe prend alors rapidement la forme d’une salle de conférence autour de l’animateur. La répartition des rôles favorise la responsabilisation de chacun. Chaque session donne lieu à un compte-rendu sur le blog de la classe.

Autre temps fort de cette pédagogie de la coopération : l’accompagnement personnalisé. Grâce à un plan de travail, les élèves visualisent et formalisent leurs besoins.

Plan de travail (AP) - Lycée Louis Armand - Eaubonne (95)

Le tableau blanc devient un support sur lequel les élèves en demande d’aide et ceux susceptibles d’aider se positionnent. Il est associé à un affichage qui recense le niveau de compétences de chacun.

Tableau de tutorat - Lycée Louis Armand - Eaubonne (95)

Initialement sous format papier, les ressources ont été rapidement mises en ligne sur un portfolio numérique. Les tablettes accompagnent la mobilité des élèves, en leur donnant accès à ce portfolio, à des applications pédagogiques ou à des exercices conçus par les enseignants.

Le mobilier permet de se mettre en binômes ou en petits groupes pour travailler à plusieurs sur une activité ou seul pour rattraper une évaluation.
Deux enseignants co-interviennent pour répondre aux questions. Les travaux sont déposés sur le portfolio numérique afin d’être annotés par le reste du groupe et par les professeurs.

Les élèves évoluent dans un espace qu’ils ont eux-mêmes pensé et aménagé, ce qui renforce le sentiment d’appartenance et contribue au bien-être de chacun.

partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)